Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
PortailPortail  AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
Enceinte Bluetooth Marshall Woburn II Noir
279 € 349 €
Voir le deal

 

 Les Chinois s’installent partout dans le monde

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Augustin

Augustin


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 27/06/2007

Les Chinois s’installent partout dans le monde Empty
MessageSujet: Les Chinois s’installent partout dans le monde   Les Chinois s’installent partout dans le monde EmptySam 7 Juil - 22:37

Il fut un temps où l’on ne voyait de Chinois que les officiels gourmés, en nombre très réduits, portant vareuse de Mao, toujours bien mis, les tifs noirs d’ébène uniformément coupés et luisants, les souliers parfaitement cirés, souriants, aimables et d’un abord sympathique et agréable.

Les temps ayant changé, leur nombre a d’abord considérablement grandi. Ensuite, la vareuse a totalement disparu pour laisser place le plus souvent à des chemises ordinaires et parfois même froissées, à des jeans et des baskets made in China. En tout cas, ils sont, aujourd’hui, nettement moins guindés. La mine souvent renfrognée, le sourire inexistant, ils arpentent désormais les rues à la manière des passants ordinaires, avec la curiosité et la nonchalance de leurs aînés en moins.

De plus, il n’est presque plus de contrée où leur présence n’est pas signalée, même s’ils vivent quasiment refermés sur eux-mêmes, ne se mêlant jamais aux autochtones, sauf pour commercer avec eux, prendre les contacts utiles ou nécessaires. Les plus riches trônent dans de vastes magasins complètement retapés et clinquants. Les moins aisés se contentent, eux, de boutiques plus ou moins bien situées, l’important étant qu’elles soient bien achalandées. Les uns comme les autres vendent indifféremment des produits en tout genre exclusivement importés de leur pays. Par contre, les moins chanceux, garçons ou filles, prennent place, en l’achetant parfois à prix fort, autour d’une simple table perdue dans les ruelles dites de « bazar », où sont exposés foulards ou chaussures, articles de maroquinerie ou cosmétiques, bibelots ou jouets. Tous font l’effort toujours surprenant de vous répondre dans la langue locale de votre choix. Ils l’ont apprise, du moins dans sa partie commerciale, et manipulent à perfection les chiffres de telle sorte qu’ils vous étonnent encore par l’accent qu’ils tentent de rendre commun.

Bien plus nombreux encore sont les salariés chinois travaillant dans les chantiers de bâtiment confiés à des firmes chinoises. Là, comme des fourmis, ils activent en silence, chacun à leur poste, dans un ordre immuable et selon un rite consacré qui ne souffre ni d’attitudes paresseuses ou équivoques, ni de criaillements qui sont le lot des autochtones tout particulièrement sur les chantiers de travaux publics, ni encore d’actes d’insubordination… A les observer au travail, on les croirait même réglés à la manière de robots inépuisables et infatigables…

Si la presse révèle, enfin, de temps à autre, leurs petites manigances, plus ou moins compréhensibles, grâce auxquelles ils réussissent à blouser la douane en introduisant illégalement des produits alimentaires importés directement de leur pays, cela montre plutôt l’immense solidarité qui anime cette abondante communauté expatriée, consciente de la nécessité impérative de se serrer les coudes au-dehors. Et cette prise de conscience est d’autant plus remarquable que le temps n’a pas encore totalement cicatrisé les plaies résiduelles de la guerre froide, où la Chine faisait partie du bloc communiste peu en odeur de sainteté à travers le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Oussan

Oussan


Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 05/04/2007

Les Chinois s’installent partout dans le monde Empty
MessageSujet: Re: Les Chinois s’installent partout dans le monde   Les Chinois s’installent partout dans le monde EmptySam 7 Juil - 22:44

Un papier de la BBC, mis récemment en ligne, évoque à juste titre l’un des aspects regrettables qui caractérisent le retard pris par la Chine, tout particulièrement dans le domaine de la sécurité de ses travailleurs.

Certes, il a bien fallu près de deux siècles au monde occidental pour maîtriser totalement ces questions, qui relèvent à la fois des droits sociaux des travailleurs et d’une approche beaucoup plus humaine de la notion même du travail, surtout quand celui-ci expose à des dangers inévitables. Mais, il est temps pour la Chine aussi de se mettre au diapason en faisant sienne la nécessité de garantir, dans des conditions comparables, ses travailleurs contre les risques, parfois mortels, liés au travail.

Il n’y a aucune raison, par exemple, qu’une entreprise de bâtiment fasse l’économie des protections requises contre les chutes en hauteur, d’autant plus que les entreprises concurrentes ne sont souvent pas retenues dans les marchés publics à cause de ce type de frais qu’elles prennent soin, elles, d’intégrer dans le montant de l’offre présentée. Autrement dit, si l’entreprise chinoise est retenue dans un pareil cas, le maître de l’ouvrage doit veiller à rétablir impérativement l’équilibre en exigeant d’elle toutes les protections que les autres entreprises concurrentes se proposaient de mettre en place si elles avaient été retenues. Par extension, le même dispositif, prévu sans nul doute dans les activités de l’entreprise coiffée au poteau dans le reportage de la BBC, devrait donc être appliqué dans toute sa rigueur sur diligence des autorités zambiennes. De la sorte, disparaîtront du même coup les écarts, trop souvent importants, qui séparent les offres enlevées par les Chinois de celles présentées par leurs concurrents autres.

Cela dit, il restera, bien sûr, le sempiternel sujet des salaires sous-évalués et grâce auquel les Chinois s’enorgueillissent de remporter la plupart des offres concourues dans le monde. Le Chinois, en se suffisant parfois d’un revenu de 100 euros par mois, continuera, sans nul doute et pendant quelques années encore, de dominer le marché de l’emploi, d’autant plus qu’à l’heure actuelle le développement du pays n’est pas suffisamment avancé pour permettre d’assurer le plein emploi à tous intra-muros. Il prend également avantage d’une sous-évaluation évidente de la monnaie locale, à cause de quoi d’ailleurs les 100 euros lui permettent de vivre peut-être mieux qu’un Européen gagnant, lui, cinq à dix fois plus d’euros. Mais, ne nous trompons pas, cette espèce de dumping particulier ne durera que le temps que les Chinois n’auront pas encore rattrapé leurs concurrents occidentaux. Et cela ne saurait tarder, même en prenant en considération les prévisions les moins optimistes. Ce qui manquait aux Chinois, il y a quelques décennies, entre le fusil et la bombe atomique, est désormais comblé par leur ouverture inégalée sur tous les domaines de la vie courante.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chinois s’installent partout dans le monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité internationale-
Sauter vers: