PubPub  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La corruption - mal endémique en Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izirdhi

avatar

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: La corruption - mal endémique en Algérie   Mer 24 Sep - 20:53

Pour la sixième fois consécutive, l'Algérie a été classée au bas du tableau par Tansparency international. La note qui lui a été attribuée est de 3,2/10, dans une échelle de 0 à 10, où 10 indique l'inexistence de tout signe de corruption. Elle occupe la 92è place des 180 pays classés. Cette évaluation, créée en 1995, est fondée sur différents sondages et enquêtes réalisés par des organismes indépendants.

Pour rappel, l'Algérie avait obtenu :
* la note de 3/10 et occupé la 99è place en 2007 ;
* la note de 3,1/10 et occupé la 84è place sur 163 en 2006 ;
* la note de 2,8/10 et occupé la 97è place sur 159 en 2005 ;
* la note de 2,7/10 et occupé la 97è place sur 146 en 2004 ;
* la note de 2,6/10 et occupé la 88è place sur 133 en 2003.

Plus gravement encore, l'Algérie occupe la 10è place des 18 pays arabes, derrière la Tunisie et le Maroc ayant obtenu respectivement 4,4 et 3,4. Le Qatar a ravi le premier rang avec 6,5 et l'Irak fermé le peloton avec 1,8.

C'est surtout sur le plan des relations commerciales internationales que la corruption a pris des proportions considérables, dans ce pays. Il est vrai que tout le circuit politico-juridico-sécuritaire en est si infecté qu'aujourd'hui l'exception est de rencontrer un fonctionnaire honnête. La gangrène a tellement pris dans les rouages de l'Etat que les observateurs n'ont pas manqué de relever que l'Algérie évite précisément de commercer avec les principaux pays qui ont quasiment banni la corruption chez eux. Les pays nordiques, la Suisse, la Nouvelle-Zélande, Singapour, en font partie.

De toute évidence, la dégradation de la situation est principalement due à la nature du régime particulièrement corrompu de Bouteflika, mais aussi à la mainmise exceptionnellement étrange des généraux algériens sur l'économie nationale, qui, elle, remonte à deux décennies au moins en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akhroub

avatar

Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: La corruption - mal endémique en Algérie   Sam 10 Oct - 17:42

Quatre têtes seraient déjà tombées, ces derniers jours, au ministère des Travaux publics dirigé par Amar Tou.

Le secrétaire général serait lui-même arrêté avec trois de ses complices soupçonnés d'avoir monnayé leurs services dans le traitement du dossier de l'autoroute est/ouest.

Le groupement chinois, chargé des tronçons centre et ouest, serait à l'origine de la dénonciation. Il aurait déposé plainte auprès de son ambassade, qui, à son tour, aurait saisi les autorités algériennes sur les moyens de pression exercés par les hauts fonctionnaires des Travaux publics pour obtenir des dessous-de-table. Ces personnages véreux auraient utilisé des intermédiaires, parmi les sous-traitants du groupement chinois, pour parvenir à leurs fins.

Ce nouveau scandale met à nu encore une fois les dérives du régime de Bouteflika. Et ce ne sera pas le dernier. Car, dans tous les secteurs de la vie nationale, l'on signale de façon récurrente de grosses affaires de détournements et de corruptions, à cause desquelles des pontes placés à tous les niveaux du pouvoir se sucrent, sans la moindre gêne et toute honte bue, sur le dos du contribuable.

Sachant d'un autre côté que la justice est aux ordres de ce même pouvoir, il n'est pas dit qu'elle passera dans cette affaire d'autoroute, tout comme elle n'est jamais passée dans d'autres scandales aussi fumeux qu'intolérables dans ce pays de cocagne. Et l'on ne devra donc pas s'étonner d'apprendre, un de ces jours, que l'affaire de l'autoroute aura suivi les mêmes méandres que les précédentes pour aboutir à des non lieux, tant les complicités au sein du régime sont profondes et larges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La corruption - mal endémique en Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caryodidae, une famille endémique d'Australie
» Monetaria caputdraconis - (Melvill, 1888)
» WINNIE MANDELA ACCUSE NELSON MANDELA
» Persicula quemeneri T. Cossignani, 2001
» Sculptures sur graines de Latanier (Ivoire VEGETAL) endémique de la Réunion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: