PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les stupéfiants s’étendent dans le pays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
karou

avatar

Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Les stupéfiants s’étendent dans le pays   Mar 12 Juin - 21:26

Il y a moins d’un an, une grave affaire, dite Zendjabil, du nom du principal inculpé, avait, un moment, défrayé la chronique, en Algérie. Il s’agissait rien moins que d’un vaste réseau de trafic de stupéfiants, dirigé par ce personnage surgi brusquement des bas-fonds pour s’insinuer parmi l’élite du pays. Les seules frasques publiques de ce triste individu, s’appuyant sur une quarantaine d’affidés armés de pied en cap, avaient tellement suscité de curiosité, par la part active qu’y prenaient nombre de dirigeants de premier plan, que l’on s’était pris à s’interroger sur l’existence réelle de l’Etat. D’ailleurs, dans sa chute, ce voyou avait entraîné dans la fange au moins un général, chef de région et un haut responsable des douanes, ayant tous deux exercé dans une grande ville. Etaient-ce des complices ? seul un procès en règle, au demeurant attendu avec impatience, pourrait le révéler.

Apparemment, dans le milieu, Zendjabil, ou ses semblables, ont fait des émules, sinon étendu leur emprise sur nombre d’agriculteurs, abusés sans doute par l’appât du gain consistant, facile et rapide, pour les pousser à produire sur place ce que d’ordinaire les trafiquants avaient coutume d’importer du Maroc ou d’ailleurs, pour inonder le marché local, voire, avec la complicité d’hommes de main étrangers, exporter leur sale marchandise, tout particulièrement, vers l’Europe.

La presse algéroise s’étale, aujourd’hui, sur la portée extrêmement grave des statistiques stupéfiantes, rendues publiques, à l’occasion de son passage à la radio nationale, par Abelmalek Sayah, responsable de l’Office de lutte contre les stupéfiants. Pas moins de 1700 affaires auraient été déjà traitées, en Algérie, au cours du dernier trimestre, à propos de production et de trafic des drogues dures et douces. A côté de dizaines de milliers de plants découverts et détruits dans le sud, de nombreux champs, à BéjaÏa, Batna et Tizi-Ouzou s’adonnaient à la même culture, au mépris de la loi et des conséquences sanitaires dramatiques qui en sont l’imparable résultat au plan humain.

Pourtant, il fut un temps, de l’époque de Boumediene, où le phénomène avait été assez vite éradiqué, dès sa première apparition, grâce à la mise en place de lois extrêmement sévères que le peuple avait d'ailleurs accueillies avec soulagement. Aussi, la résurgence, aujourd’hui, du phénomène, tirant profit du laxisme ambiant qui caractérise l’ensemble de l’arsenal juridique adouci depuis lors, était-elle d’autant prévisible qu’on assiste, d'autre part, aussi gravement encore et avec une indifférence également époustouflante, à l’extension de trafiquants de monnaie, qu’en d’autres lieux, les pays qui se respectent sanctionnent avec la plus vive énergie : des condamnations aux travaux forcés à perpétuité.

Tout le mal de l’Algérie se résume donc à cette gabegie, née de la volonté de faire perdurer une situation ubuesque d’un Etat en constante déliquescence. Il ne pourra prendre fin qu’après un vrai nettoyage par le fond du régime en place. Sans cela, les Algériens vivront encore d’autres malheurs, d’autres souffrances, d’autres catastrophes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merzak

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Les stupéfiants s’étendent dans le pays   Lun 18 Juin - 0:13

Dans un papier publié, aujourd’hui, sous la plume de Hanni Mostaganemi, Le Soir d’Algérie revient longuement sur la prolifération de la drogue en Algérie, de ses consommateurs et de ses dealers. D’après cette enquête, il semble que, loin d’être pour elle une tare passagère, un caprice d’un moment, la drogue, du moins le cannabis, qui est plus accessible à cause de son prix bas, par rapport aux autres drogues plus dures, s’est installée de façon durable, au sein de notre jeunesse.

Du nord au sud, d’est en ouest, comme le laissent d’ailleurs supposer les différentes arrestations opérées régulièrement dans le milieu, la consommation du haschich se développe rapidement, apparemment. Etant, de plus, produite localement, comme l’ont révélé, au cours de l’émission radiodiffusée récemment, les déclarations du directeur de l’organisme de répression créé à cette fin, cette drogue, qui n’a plus besoin de traverser les frontières est et ouest pour atteindre ses consommateurs locaux, risque de connaître une consommation multipliée, à mesure que les conditions qui la favorisent, le chômage, la malvie, etc., restent elles-mêmes entretenues au niveau qui est le leur aujourd’hui.

Au-delà, bien sûr, du milieu carcéral, qui est son fief naturel, la consommation du cannabis risque, malheureusement, de se densifier dans le milieu scolaire, si des dispositions contraignantes, des mesures salutaires, des solutions idoines ne sont pas rapidement mises en place pour enrayer, d’un côté, le phénomène, et, de l’autre, pour occuper la jeunesse désœuvrée et livrée à elle-même dans des emplois stables et durables.

Aussi, relève-t-il d’une nécessité impérative de prendre en mains ce problème, si l’on ne désire pas qu’il nous rejaillisse, demain, sur les bras, avec sa cohorte de paumés qu’il faudra prendre en charge d’une autre manière, et peu garante du résultat final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Houhou

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Les stupéfiants s’étendent dans le pays   Ven 15 Aoû - 20:51

D'après Abdelmalek Sayeh, directeur de l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie, 15,5 tonnes de cannabis ont été saisies par les différents services de sécurité au cours du premier semestre 2008. Ce chiffre, très voisin de 16,5 tonnes représentant les saisies de toute l'année 2007, démontre l'extraordinaire développement de la circulation de cette drogue, dite douce, en Algérie.

Ce responsable ajoute que plus de la moitié de la quantité confisquée a été interceptée dans la wilaya de Béchar, une zone frontalière avec le Maroc, où la production de cannabis est, de notoriété publique, en expansion ponentielle.

L'Algérie, jadis pays simplement de transit de ce type de drogue, serait devenue aussi consommatrice, et des enfants de 10 et 12 ans s'inscriraient même au nombre des clients potentiels.

Sachant encore que ce pavot s'y cultive désormais dans de nombreuses localités, il est permis de craindre un développement plus inquiétant de la consommation, dans les prochaines années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les stupéfiants s’étendent dans le pays   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les stupéfiants s’étendent dans le pays
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luis SEPULVEDA: Rendez-vous d'amour dans un pays en guerre
» Vous êtes sur l'un des sites les plus stupéfiants qui soit...
» Saint-Malo : Un réseau de trafic de stupéfiants démantelé dans le quartier islamo-immigré
» LA CORRUPTION TUE DANS NOS PAYS!
» Un bus électrique chinois dans les rues de Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: