PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 École algérienne : le constat accablant de l’ONU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aramis



Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: École algérienne : le constat accablant de l’ONU   Mer 4 Fév - 10:59

TSA - 3.02.2015
par Sonia Lyes.

Le rapporteur spécial onusien sur le droit à l’éducation du Conseil des droits de l’Homme, Kishore Singh, a estimé, ce mardi 3 février, que le gouvernement algérien doit « répondre de toute urgence à l’impératif de la qualité de l’éducation ».

« C’est la qualité de l’éducation qui est le plus grand défi de l’Algérie dans ce domaine. Le gouvernement doit, en effet, répondre de toute urgence à l’impératif de la qualité de l’éducation. Cela nécessite une refonte de la pertinence et de la qualité de l’enseignement », a indiqué Singh lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de sa mission en Algérie de près d’une semaine (27 janvier-3 février).

Tout en recommandant de « rehausser » le niveau d’acquisition scolaire, l’expert indépendant onusien préconise « l’amélioration de la formation des enseignants, (…) pour transmettre les valeurs de droits de l’Homme et de citoyenneté démocratique », selon des propos cités par l’APS.

Il recommande également de « trouver des solutions aux problèmes de l’abandon scolaire, du redoublement et de la surcharge dans les écoles » et estime que des « réformes doivent être engagées afin que l’accès des enfants les plus vulnérables à l’éducation soit amélioré », précisant que cela est « urgent » notamment pour les enfants porteurs d’handicap.

Le rapporteur a par ailleurs estimé qu’il serait « important » d’élaborer une loi qui remplacerait le décret exécutif du 24 mars 2004 fixant les conditions de création, d’ouverture et de contrôle des établissements privés d’éducation et d’enseignement. « L’objectif primordial étant de réglementer l’éducation privée et de sauvegarder l’éducation comme un bien public », a-t-il dit.

Par ailleurs, selon l’AFP, Kishore Singh a plaidé pour que l’enseignement du Tamazight puisse recevoir un traitement plus équitable.

(http://www.tsa-algerie.com/2015/02/03/ecole-algerienne-le-constat-accablant-de-lonu/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
École algérienne : le constat accablant de l’ONU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Culture-
Sauter vers: