PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saïd Sadi : « Benbella un agent égyptien, Messali un traître »

Aller en bas 
AuteurMessage
Oussan

avatar

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Saïd Sadi : « Benbella un agent égyptien, Messali un traître »   Sam 3 Jan - 11:22

TSA - 2 janvier 2015

Répondant à des questions lors d’une conférence-débat qu’il a animée à Sidi Aïch (Béjaïa), Saïd Sadi a sévèrement critiqué Messali Hadj, Ali Kafi et Ahmed Benbella. « Benbella était un agent de Fethi Dib, patron des services secrets Égyptiens », a déclaré l’ancien président du RCD.

Invité à commenter l’attitude étrange d’Ali Kafi qui n’avait cessé de son vivant de traiter Abane Ramdane de traître, le conférencier a eu cette réplique : « Ali Kafi, qui n’a jamais été congressiste à Ifri en 1956, était aveuglé par la haine anti-Kabyle. Cela relève du pathologique. »

« Doublement choqué »

À propos de Messali, Saïd Sadi s’est dit doublement choqué : « J’étais choqué lorsque l’aéroport de Tlemcen a été débaptisé au nom de Messali, qui a pourtant dirigé un Mouvement armé contre l’ALN durant la révolution. Ce n’est rien d’autre qu’une prime à la trahison. Je suis tout autant choqué par l’attitude de l’ONM qui s’est mue dans un silence après que le président français, François Hollande, ait déclaré lors de sa visite à Tlemcen qu’il était temps de réhabiliter Messali », dit-il avant de poursuivre :  « j’ai écris à François Hollande pour lui demander ce qu’il penserais si j’appelais la France à réhabiliter le maréchal Pétain ».

C’est dans une salle de cinéma de Sidi Aïch pleine à craquer (plus de 800 personnes), que Saïd Sadi s’est exprimé dans le cadre d’une série de conférences-débats programmées en Kabylie.

« Falsification de l’histoire »

Invité par une association locale, Saïd Sadi a animé une conférence sur le thème : « Vallée de la Sommam : terrain de guerre, mémoire d’avenir. » « C’est la falsification de l’Histoire qui m’a incité à prendre mon bâton de pèlerin. J’ai décidé en toute conscience de me mettre à l’écriture de notre Histoire car c’est un acte citoyen. En ces moments d’incertitudes qui pèsent sur la Nation, le référent historique est vital », a affirmé le conférencier. Ce dernier a axé son intervention sur trois événements historiques qu’a vécue la Vallée de la Soummam : l’insurrection d’El Mokrani et Cheikh Aheddad en 1871, la grève des travailleurs de la mine de Timezrit, qui a duré neuf mois en 1953 et le congrès de la Soummam. « Ce sont les capacités organisationnelles, la structure et la culture Amazighs de la région basées sur les solidarités sociales qui ont fait que ces trois événements historiques majeurs aient lieu dans cette région et pas ailleurs », analyse-t-il. Et le conférencier de faire une révélation : « C’est le texte faisant office de réponse adressé à Messali par des militants du PPA-MTLD durant la crise berbériste de 1949 qui a fortement inspiré la déclaration de novembre 54, la plateforme de la Soummam et même les accords d’Evian ».

« Le régime est finissant »

Les militants berbéristes avaient dénoncé dans cette lettre le comportement de Messali qui a déclaré que l’existence de la Nation algérienne remontait à seulement 7 siècles. Enfin, analysant la situation actuelle du pays, le Docteur Sadi a estimé qu’« à bout de souffle, le régime est finissant. L’État est délabré, miné par les divisions; la rente s’est fondue et les tenants du pouvoir à Alger n’ont aucune volonté politique de construire un État démocratique », a-t-il affirmé avant de conclure sur une note plus optimiste : « La jeunesse d’aujourd’hui n’a plus peur ».

(http://www.tsa-algerie.com/2015/01/02/said-sadi-benbella-un-agent-egyptien-messali-un-traitre/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moussa



Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 13/03/2009

MessageSujet: Re: Saïd Sadi : « Benbella un agent égyptien, Messali un traître »   Dim 4 Jan - 15:10

TSA - 3.01.2014

La fille de Messali Hadj répond à Saïd Sadi : « M. Sadi, vous parlez en spécialiste de la trahison »  
PICT0912 nb

Après la publication de l’article sur les accusations de Saïd Sadi contre Benbella et Messali Hadj, nous avons reçu cette réponse de Djanina Messali Benkelfat, fille de Messali Hadj, que nous publions intégralement.

« Je ne sais ce qui est le plus à plaindre chez vous, votre inculture, votre légèreté, la haine et la violence qui vous habitent, votre remarquable versatilité ou, tout simplement votre ringardise. En osant l’impudence  de comparer Messali Hadj mon père, au Maréchal Pétain en le qualifiant  de « traître », vous reprenez piteusement, dans un pur réflexe  pavlovien, un cliché désuet qui ne fait pas honneur au rang que vous ambitionnez d’occuper, celui de leader démocrate appelé à diriger un jour l’Algérie.

C’est cela, seulement cela, votre apport à l’immense quête de savoir et de vérité qui agite l’opinion à propos du Mouvement national algérien ? Plutôt que de vous installer dans la complexité du mouvement national algérien, ce que, manifestement, vous êtes incapable de faire par inculture, vous utilisez des méthodes bassement diffamatoires, franchement condamnables et qui éclaboussent la mémoire de milliers de patriotes et de militants qui se sont engagés avec Messali Hadj dans une lutte de tous les sacrifices afin de créer une conscience nationale, creuset du futur état algérien libre et démocratique, doté d’une Assemblée Constituante souveraine élue au suffrage universel.

Vous vous présentez depuis plusieurs années comme un démocrate progressiste, mais vous venez, avec vos propos de Sidi Aïch, de dévoiler le vrai visage de Saïd Sadi, l’ignorant de sa propre histoire, celui qui ne répugne pas à contredire les principes qu’il prétend défendre. Votre détestable stratégie consiste à dénigrer les symboles fondateurs du nationalisme algérien afin de légitimer votre propagande séparatiste, votre véritable fonds de commerce, alors que l’Algérie, mosaïque culturelle riche de ses particularismes ne demande qu’à s’épanouir dans un projet de société moderne et d’avant-garde digne du XXIème siècle.

La haine qui vous habite et votre manifeste inculture historique vous empêchent d’aborder le débat sur le mouvement national avec humilité, ce qui vous aurait aidé à mieux comprendre les difficultés du présent, à répondre aux quêtes de savoir qu’expriment les générations actuelles et, pour le futur homme d’État que vous cherchez à devenir, à faire le lien entre la perversion du mouvement national et les régimes autoritaires qui se sont succédé à la tête de l’Algérie depuis 1962 et que vous prétendez combattre.

Je dois, cela dit, vous concéder un mérite particulier : nul mieux que vous ne saurait parler de « traîtres » et de « traîtrise ». En la matière, vous avez votre réputation. Quand on passe sans vergogne du camp des boycotteurs à celui de soutien du nouveau président de la République puis, tout récemment, à celui d’allié du Front islamique du salut, on devient imbattable dans le jeu pervers de la trahison politique et je ne sais, cher Monsieur, qui de Messali ou de Saïd Sadi restera dans l’histoire comme traître à sa cause.

Un véritable leader démocrate marche au rythme de son temps, vous, Saïd Sadi, vous marchez aux ordres. Votre sortie est commanditée par toutes ces familles rentières qui vivent de la falsification de l’histoire. Elles paniquent devant l’avancée de la vérité et de la lumière sur notre histoire. Voyez-vous, j’ai rencontré tant d’Algériens curieux de l’histoire à l’occasion de la signature de mon livre sur mon père, j’ai rencontré  tant d’Algériens avides de savoir, que j’en arrive à vous plaindre d’être si solitaire dans votre tour d’ivoire, engoncé dans votre ignorance et votre haine, tel un arbre desséché planté au milieu d’une Algérie mosaïque culturelle, riche de ses particularismes et qui ne demande qu’à s’épanouir à l’intérieur d’un projet de société moderne et d’avant-garde digne du XXIème siècle. Ceci dit, je vous informe que je suis en contact avec mes avocats afin de saisir la justice et vous poursuivre pour diffamation
».

(http://www.tsa-algerie.com/2015/01/03/la-fille-de-messali-hadj-repond-a-said-sadi-m-sadi-vous-parlez-en-specialiste-de-la-trahison/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aram

avatar

Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Saïd Sadi : « Benbella un agent égyptien, Messali un traître »   Lun 5 Jan - 20:57

TSA - 5.01.2014
par  Achira Mammeri

Poursuites contre Saïd Sadi : le silence gêné de la classe politique
said-sadi


Au lendemain de la décision du parquet d’Alger d’ouvrir une information judiciaire contre Saïd Sadi après ses déclarations sur le passé historique d’Ali Kafi, Ahmed Ben Bella et Messali Hadj, la classe politique se mure dans le silence.

Contactés par TSA, plusieurs partis du pouvoir et de l’opposition n’ont pas souhaité réagir. Peur d’enfoncer Saïd Sadi ? Ou par crainte d’afficher leur soutien à  l’ancien patron du RCD ?

Joint par téléphone, le Premier secrétaire du FFS Mohamed Nebbou promet de nous rappeler pour communiquer la position de son parti, avant de fermer son portable. Il est depuis injoignable. Même silence au parti des travailleurs. Djelloul Djoudi, député  et proche de Louiza Hanoune, répond : « Le parti n’a pas débattu cette question ». C’est aussi le cas de la formation d’Abdellah Djaballah ou de Djil El Djadid. Son porte-parole, Sekheri Sofiane, explique que « les priorités du parti sont ailleurs ».

C’est Sadi « la personne » qui est visée

Naâmane Laouar, député du Mouvement de la société pour la paix MSP s’interroge sur la réaction du parquet d’Alger : « On ne comprend pas  pourquoi  le parquet ne s’était pas auto-saisi avant la sortie de Saïd Sadi,  parce que, rappelons-le, il n’est pas le premier à avoir remis en cause le rôle de Messali  Hadj dans la révolution » a-t-il affirmé à TSA ? ce qui fait penser au MSP, que c’est Saïd Sadi , « la personne qui est visée par l’ouverture d’une information  judiciaire par le parquet d’Alger ».

« Des propos irresponsables »

Au FLN, le sujet gêne moins. Saïd Bouhadja, membre du bureau politique chargé de la communication du parti, invite Saïd Sadi à se retirer de la vie politique. « Les propos qu’il a tenus à l’égard de trois figures emblématiques de la révolution algérienne  dénote de sa faillite politique. Saïd Sadi n’a plus sa place sur la scène politique », pense-t-il.

Pour le FLN, la décision du parquet d’Alger est justifiée : « Sadi a eu des propos irresponsables contre des symboles de l’histoire de l’Algérie. Une démarche que la Constitution condamne et punit », précise M. Bouhadja. Ce dernier accuse enfin Saïd Sadi « d’ignorer la valeur de la révolution et de la lutte contre le colonialisme ».

(http://www.tsa-algerie.com/2015/01/05/poursuites-contre-said-sadi-le-silence-gene-de-la-classe-politique/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saïd Sadi : « Benbella un agent égyptien, Messali un traître »   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saïd Sadi : « Benbella un agent égyptien, Messali un traître »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SONDAGE] Partage de connexion Internet HD2 + User Agent / Orange
» [User Agent] Opérateurs
» [AIDE] User agent HTC HD2 SFR, sur pc .
» [TUTO] User agent orange testé sur rom mattc Leo
» [AIDE] User Agent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité nationale-
Sauter vers: