PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FRANCE - Ados enceintes : Jeannette Bougrab sonne l'alarme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghania

avatar

Nombre de messages : 273
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: FRANCE - Ados enceintes : Jeannette Bougrab sonne l'alarme   Ven 17 Fév - 21:49

Le Point.fr - 16/02/2012
par Anne Jeanblanc

Pour la secrétaire d'État à la Jeunesse, "être enceinte à 13 ou 14 ans, ce n'est pas la normalité".

C'est ce matin que le professeur Israël Nisand, le docteur Brigitte Letombe (gynécologues-obstétriciens) et Sophie Marinopoulos (psychologue) ont remis leur rapport à la secrétaire d'État à la Jeunesse. Il contient dix-huit propositions destinées à éviter les grossesses non prévues chez les jeunes filles. À cette occasion, Jeannette Bougrab s'inquiète de la fascination actuelle de certaines jeunes pour la maternité et de l'accès à l'information et à la contraception. Entretien.

Le Point.fr : Les grossesses chez les très jeunes filles vous inquiètent-elles ?

Jeannette Bougrab : Oui et c'est même le premier thème abordé dans la préface du professeur Nisand. Il commence par la chanson Aurélie de Colonel Reyel. L'histoire de cette jeune fille de 16 ans qui attend un enfant et qui refuse l'avortement malgré les conseils de ses parents et de ses amis a été vue plus de 22 millions de fois sur Internet. La série télévisée Clem, dont les héroïnes sont des adolescentes enceintes, a réuni plus de neuf millions de téléspectateurs sur TF1. Aux États-Unis, il y a même une téléréalité où l'on suit des gamines de 15 ans enceintes.

À l'évidence, certaines filles sont fascinées par le fait d'avoir un bébé très tôt. Or être enceinte à 13 ou 14 ans, ce n'est pas la normalité. Comme vous le savez, je suis Arabe et ma mère a été mariée à 13 ans. À cet âge, une jeune fille doit avoir la vie devant elle, avoir des amis et gagner progressivement son autonomie. Elle ne doit pas être obligée d'arrêter ses études ni risquer de passer ensuite sa vie entre missions d'intérim, contrats précaires et chômage. Ce n'est pas l'avenir dont je rêve pour les jeunes filles.

Le problème essentiel n'est-il pas celui de l'information ?

Oui et surtout dans les milieux défavorisés, car c'est là que le nombre de grossesses précoces abouties est le plus important et que celui d'interruptions volontaires de grossesse progresse le plus. En pratique, quand une jeune fille se pose des questions, ses parents - s'ils le peuvent - l'emmènent consulter leur médecin de famille, voire un gynécologue. Mais dans certains milieux, il est impossible d'aborder ces sujets. Néanmoins, les jeunes filles peuvent avoir accès gratuitement à l'information et à la contraception si elles se rendent dans un centre de planning familial. Ça, c'est pour la théorie. En pratique, il n'existe pas de tels centres partout en France et les jeunes filles n'osent pas y aller. Celles que l'on voit franchir la porte d'un tel centre sont parfois considérées comme des "putes" et se font agresser. Moi, si j'avais dit à ma mère que je prenais la pilule, j'aurais pris une "grande rouste". Il faut donc que ces jeunes filles aillent loin de chez elles pour bénéficier de ces services gratuits de façon vraiment anonyme.

D'où le rôle majeur joué par les infirmières scolaires...

Non seulement elles peuvent donner l'information nécessaire aux jeunes, mais en plus, elles ont la possibilité de délivrer la "pilule du lendemain". Les jeunes ont confiance en elles. Mais il ne faut pas oublier ceux qui fréquentent les centres de formation d'apprentis et tous ceux qui sortent chaque année du système scolaire sans aucun diplôme. Il faut toucher ces mineurs, dont le nombre est évalué à 223 000 par an.

Il est aussi impératif que l'éducation à la sexualité ne se fasse pas en regardant des films pornos. Parce qu'ils manquent de lieux d'écoute et de dialogue, les garçons et les filles vont sur Internet. Selon les chiffres du CSA, 30 % des films pornographiques sont vus par des gamins de moins de 14 ans. C'est dramatique de penser qu'ils se construisent à travers ces représentations des relations sexuelles. C'est d'ailleurs pourquoi nous réfléchissons, avec le ministère de la Culture, au moyen de rendre payante la première page des sites pornos.

Revenons à la contraception. Votre principal but est-il de fournir gratuitement la pilule à toutes les jeunes filles pour éviter les avortements ?

Nous voulons avoir une démarche transversale, qui ne consiste pas uniquement à parler de grossesse avec les jeunes filles et à leur donner la pilule. Il faut aborder plus largement tout ce qui concerne le corps, masculin comme féminin. Je veux, certes, faciliter l'accès à la contraception pour les jeunes filles, mais aussi améliorer la prévention des infections sexuellement transmises puisque, actuellement, les jeunes se protègent moins. Or le sida reste une menace sérieuse

Enfin, on parle toujours de la pilule, mais la plupart du temps, elle n'est pas adaptée aux gamines ; il vaut mieux leur proposer le patch, l'anneau ou l'implant, qui évitent les accidents. Malheureusement, ces nouveaux modes de contraception ne sont pas remboursés. Nous travaillons actuellement avec les laboratoires pharmaceutiques, qui sont prêts à faire d'importants efforts. Et c'est par la concertation que nous comptons améliorer la situation des jeunes.

(http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/anne-jeanblanc/ados-enceintes-jeannette-bougrab-sonne-l-alarme-16-02-2012-1432069_57.php)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
FRANCE - Ados enceintes : Jeannette Bougrab sonne l'alarme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RESOLU] Alarme ne sonne pas téléphone éteint
» [REGROUPEMENT] Question sur l'Alarme
» [RESOLU] HD2 qui ne sonne plus et ne lit plus les musiques
» Klaxon - alarme gérant l'accéléromètre
» mon reveil ne sonne qu'une fois sur deux ??????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: