PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Patients algériens soignés en France - Des inégalités de prise en charge et des interrogations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghania

avatar

Nombre de messages : 273
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Patients algériens soignés en France - Des inégalités de prise en charge et des interrogations    Ven 13 Jan - 13:49

TSA - 12.01.2012
par Thara Elhani

En matière de prise en charge des patients algériens par les hôpitaux français, il semble bien qu’il y ait deux poids, deux mesures. C’est un secret de Polichinelle, ces dernières années, et encore il y a quelques jours, plusieurs hauts responsables algériens ont été soignés en France. Or, on le sait, et la question revient avec acuité sur le devant de la scène avec la situation du petit Manil (lire), la France n’accepte plus les prises en charge de la CNAS tant que celle‑ci n’aura pas apuré sa dette, dont le montant fluctue selon les sources, de 20 millions d’euros selon la CNAS à 600 millions selon un chiffre avancé ce jeudi 2 janvier par la radio Europe 1.

Pourtant, la prise en charge de certains responsables de l’État a été acceptée sans problème par la France. Comment leurs soins ont‑ils donc été financés ? Dans l’hypothèse qu’ils l’aient été par la CNAS, pourquoi l’arrangement a‑t‑il été accepté pour eux par les hôpitaux français, mais pas pour des malades plus modestes ? Autre hypothèse : le financement des opérations et suivis médicaux de ces bien‑nés ne relève pas de la CNAS.

C’est, là encore, un secret de Polichinelle que ces personnes aient bénéficié d’un autre budget, occulte celui‑là, prélevé probablement sur les fonds spéciaux de la présidence de la République. À la fin des années quatre‑vingt‑dix, la réserve globale de cette caisse noire était estimée à quelque 5 millions d’euros. Autant dire, une grosse décennie plus tard, qu’elle a certainement fortement augmentée et contribue toujours à pallier les manquements de l’assurance maladie algérienne quand il s’agit de faire soigner des personnes puissantes ou ayant de solides relations.

La CNAS assure aujourd’hui que le petit Manil va très prochainement bénéficier de l’opération que son état de santé nécessite. À la charge de la CNAS, cette fois‑ci, qui semble se décider à faire une exception pour sauver un enfant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Patients algériens soignés en France - Des inégalités de prise en charge et des interrogations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cote des timbres algériens
» Billets Algériens pour camp de prisonniers 1940
» Des jeunes algériens ont brûlé un âne vivant pour s'amuser
» Nouveaux billets algériens
» Chinois-Algériens : un rendez-vous raté dès le départ !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: