PubPub  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Juan Carlos gêné par les bonnes affaires de son gendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tinhinane

avatar

Nombre de messages : 233
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Juan Carlos gêné par les bonnes affaires de son gendre   Mer 7 Déc - 15:50

lefigaro.fr - 6.12.2011

Inaki Urdangarin, époux de l'infante Cristina, aurait détourné 16 millions d'euros, écornant l'image de la monarchie.


C'est du trafic d'influence presque ordinaire. Une basse affaire de corruption et d'évasion fiscale comme il en existe beaucoup, en Espagne comme ailleurs. Seulement voilà, celle-ci touche le cœur de la famille royale et menace de la faire vaciller.

Inaki Urdangarin, l'époux de l'infante Cristina - la deuxième fille du roi Juan Carlos -, est accusé de détournements de fonds publics au profit d'un réseau de sociétés placé sous son contrôle. Un négoce bien établi, qui aurait permis à Urdangarín et à son associé de détourner quelque 16 millions d'euros entre 2002 et 2010, selon le quotidien Publico, qui cite un rapport du fisc.

Le scandale a émergé peu à peu. En enquêtant sur les ramifications d'une affaire de corruption dans les îles Baléares, le juge d'instruction José Carlos Aragon découvre en juin dernier qu'une fondation, l'institut Noos, et cinq entreprises liées ont bénéficié de subventions non justifiées. Président de Noos entre 2004 et 2006, le gendre du roi est directement mis en cause.

Le dossier, depuis, est suivi comme un feuilleton par la presse espagnole. Dernière révélation en date : selon le journal El Mundo, quelques 650.000 euros auraient été dissimulés au Belize, un petit paradis fiscal d'Amérique centrale. Les initiales d'Urdangarin apparaissent sur les documents autorisant l'opération.

Pour la monarchie espagnole, le coup est dur. Car la Couronne, rétablie à la mort du général Franco sur indication du dictateur, ne tire sa légitimité que de son image exemplaire. Les Espagnols se souviennent qu'en 1981, Juan Carlos, revêtu de son uniforme de capitaine général des armées, força les militaires insurgés à renoncer à leur tentative de coup d'État. Depuis, une majorité d'Espagnols se reconnaît volontiers « juancarlista », à défaut d'être royaliste.

Le « duc consort » en retrait

« Ce scandale éclate au plus mauvais moment, il frappe durement la figure de la monarchie en pleine crise économique », estime José Garcia Abad, éditeur de l'hebdomadaire El Siglo de Europa et auteur de deux ouvrages consacrés à la Maison d'Espagne. De fait, la monarchie vient d'essuyer un dur revers dans les sondages. Le centre de recherches sociologiques (CIS), un institut public, demande traditionnellement aux Espagnols d'attribuer des notes à leurs représentants. Pour la première fois, la monarchie n'obtient pas la moyenne : 4,89 sur 10.

Pour Abad, la couronne aurait dû intervenir en amont. « La législation ne prévoit aucune activité incompatible avec les fonctions des membres de la famille royale, alors qu'elle encadre l'activité des ministres. Mais le roi aurait pu édicter les règles à suivre dans sa maison ».

Juan Carlos, pour l'heure, médite sa réaction. Urdangarin pourrait renoncer à son titre de « duc consort de Palma de Majorque » et serait invité à observer la plus grande discrétion protocolaire. En lui demandant de prendre ses distances, la famille royale espère se protéger des répercussions d'un possible procès.

Le roi, quant à lui, aura prochainement l'opportunité de s'adresser aux Espagnols. Le 24 décembre, il prononcera son traditionnel message de Noël. Deux ou trois jours après, il s'exprimera au Congrès des députés, lors de la séance inaugurale de la législature. Une séquence propice aux bonnes résolutions.

(http://www.lefigaro.fr/international/2011/12/06/01003-20111206ARTFIG00681-juan-carlos-gene-par-les-bonnes-affaires-de-son-gendre.php)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lam

avatar

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Juan Carlos gêné par les bonnes affaires de son gendre   Mer 14 Déc - 22:10

Lefigaro.fr - 14.12.2011
par Mathieu de Taillac

Juan Carlos met de l'ordre dans la Maison royale

Le roi d'Espagne bannit des cérémonies officielles son gendre soupçonné de malversation. Il promet la transparence dans ses comptes.

Le roi d'Espagne a finalement décidé de mettre son gendre « à l'écart »… au piquet, presque! Iñaki Urdangarin, le mari de l'infante Cristina - la deuxième fille de Juan Carlos -, ne participera plus aux cérémonies officielles.

Accusé de détournement de fonds publics, « le gendrissime », comme on le surnomme, n'observait plus une conduite suffisamment « exemplaire », a expliqué Rafael Spottorno, chef de la Maison du Roi, autrement dit le porte-parole du monarque.

Juan Carlos fait ainsi le ménage en sa maison, sans attendre le verdict des juges. Car le Duc de Palme de Majorque - le titre qu'il obtint lors de son mariage avec Cristina - n'est pas formellement inculpé… Pas encore. Selon la presse espagnole, le magistrat qui instruit le dossier pourrait convoquer Urdangarin au cours des prochaines semaines.

Le procès populaire, toutefois, se tient déjà, dans les conversations des cafés et les colonnes des journaux. En pleine crise économique, les trop bonnes affaires du Duc consort font mauvais genre…

Dernier scandale, révélé mardi par le quotidien El Mundo: Urdangarin aurait utilisé une fondation en faveur d'enfants handicapés pour placer dans un paradis fiscal une partie de l'argent détourné.

Gestion austère, fortune secrète

Ces informations distillées au compte-gouttes risquent d'écorner l'image de la famille royale. L'« exemplarité » exigée d'Urdangarin reste le véritable ciment qui lie la Couronne à son peuple. Juan Carlos en est conscient: les Espagnols sont davantage attachés à sa personne qu'à l'institution, restaurée à la mort de Franco, sur ordre du dictateur.

Le « gendrissime », pour sa part, semble avoir peu goûté les leçons de morale de son beau-père. « Seule la loi peut mesurer l'exemplarité, et Iñaki Urdangarín n'est pas inculpé dans ce dossier », a réagi son avocat, Mario Pascual Vives.

Un mal pour un bien: une autre réforme a été annoncée par la Casa Real, elle aussi destinée à redorer son blason. Le chef de la Maison du Roi a indiqué que les comptes de la famille royale seraient désormais publiés chaque année sur Internet. Une grande nouveauté pour la monarchie espagnole, qui accède ainsi à une vieille revendication des partis de gauche.

La famille royale fait valoir l'austérité de sa gestion. Pour 2012, la Maison d'Espagne « travaille sur un budget égal à celui de 2011, soit 8,43 millions d'euros », a déclaré Spottorno.

Outre ce budget voté par le Parlement et géré selon le bon plaisir du monarque, la famille royale bénéficie de financement des ministères de la Fonction publique, du Patrimoine ou des Affaires extérieures. Ces administrations prennent en charge les salaires des employés du Palais de la Zarzuela - la résidence du roi et de sa famille -, l'entretien des bâtiments ou encore les déplacements du souverain à l'étranger.

La fortune personnelle du monarque, elle, est un secret bien gardé. La revue Forbes l'estime à 1,8 milliards d'euros… Mais le magazine a comptabilisé pour cela les palais royaux, qui relèvent du patrimoine national. La transparence royale n'en est qu'à ses balbutiements.

(http://www.lefigaro.fr/international/2011/12/14/01003-20111214ARTFIG00390-juan-carlos-met-de-l-ordre-dans-la-maison-royale.php)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Juan Carlos gêné par les bonnes affaires de son gendre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le coin des bonnes affaires
» Mes blogs "Juan-Carlos Hernandez - Life Photographer" et "JC Hernandez-Stage & Jazz Photographer"
» Bonnes affaires : suite
» Bonnes affaires chez NOZ
» Juan Carlos Fresnadillo confirmé pour le reboot de Highlander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: