PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Plus 6600 séropositifs dénombrés en Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merzak

avatar

Nombre de messages : 243
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Plus 6600 séropositifs dénombrés en Algérie   Jeu 1 Déc - 15:35

Selon le professeur Smaïl Mesbah, directeur de la Prévention au ministère de la Santé et de la population, 6 615 cas de séropositifs et de personnes atteintes du sida ont été recensés en Algérie entre 1985 et septembre 2011, rapporte l'APS.

« Ce chiffre ne traduit malheureusement pas la réalité car de nombreux porteurs restent inconnus, d’où la nécessité d’une politique de prévention permanente », avait indiqué la Fondation nationale pour la protection de la santé et le développement de la recherche (Forem), dans une enquête réalisée sur les malades atteints de sida, rendue publique lundi, soit quelques jours avant la célébration aujourd'hui de la Journée mondiale de lutte contre le sida.

Parmi les 6 615 personnes infectées, 1 234 sont arrivées au stade de sida alors que « 600 nouveaux cas de séropositifs » s’ajoutent annuellement au bilan de cette maladie grave, a précisé le Pr Mesbah. Le Dr Salima Bouzeghoub évoque quant à elle le chiffre de 50 nouveaux cas de sida chaque année et 200 cas de séropositifs. Mais les deux médecins sont d'accord pour dire que la prévalence, de 0,1 % en Algérie, reste faible. L’épidémie VIH/SIDA demeure « peu active » voire « concentrée », estime Smaïl Mesbah.

En effet, malgré l'existence de neuf centres de dépistage gratuit et anonyme et les efforts de sensibilisation auprès de la population, le sida reste un sujet tabou. De nombreux jeunes contractent la maladie car « l'usage du préservatif n'est pas généralisé et cela reste tabou », selon le Dr Salima Bouzeghoub, spécialiste du VIH à l'Institut Pasteur, qui s'exprimait ce mercredi au Forum d’El Moudjahid.

(avec TSA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M'hand

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Plus 6600 séropositifs dénombrés en Algérie   Ven 2 Déc - 18:30

TOPSANTE - 1.12.2011

VIH : toutes les questions que l'on se pose

L’épidémie de Sida semble s’être stabilisée dans la plupart des pays. Et les traitements ont beaucoup progressé. Mais ce n’est pas une raison pour baisser la garde, car en France plus de 6 000 nouvelles contaminations sont encore enregistrées chaque année…

Notre expert, le médecin sexologue et andrologue Catherine Solano fait le point sur cette addiction et rappelle qu'elle est très compliquée à soigner.

1. VIH : l'épidémie se stabilise ?

On estime que 33,3 millions de personnes vivent avec le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) dans le monde. En 2009, 2,6 millions de nouveaux cas ont été détectés et 1,8 million de personnes sont décédées des suites de la maladie.

Alors que l’Afrique subsaharienne ne représente que 10% de la population mondiale, c’est dans cette partie du monde que vivent la majorité des séropositifs et des malades du sida. "Néanmoins, on estime aujourd’hui que l’épidémie s’est stabilisée dans la plupart des pays. Et si le nombre de malades continue d’augmenter, c’est bien sûr à cause des nouvelles contaminations, mais aussi parce que, grâce aux traitements, les patients vivent plus longtemps", explique le Dr Caroline Semaille. En France, 150 000 personnes seraient porteuses du virus, soit 0,35% de la population. Et chaque année, plus de 6 000 personnes vivant sur le territoire français sont contaminées par le VIH.

2. L'addiction sexuelle touche-t-elle les hommes ou les femmes?

Je ne connais d'étude précise sur ce sujet, explique le docteur Catherine Solano. Mais, je pense qu'elle doit toucher aussi les femmes. De la même manière, on voit de plus en plus de femmes accro aux films pornos, il doit y avoir des femmes accros au sexe. Des nymphomanes.

3. L'addiction au sexe est-elle simple à soigner ?

Comme la boulimie, l'addiction au sexe est très compliquée à soigner. Les médecins ne peuvent pas passer par une cure de sevrage, comme pour les addictions à l'alcool ou aux drogues. Cette addiction révèle le besoin pathologique de se sentir aimé. Si les rapports sexuels sans amour apportent une décharge de plaisir immédiat, ils ne remplissent absolument pas le manque d'amour. Le sex addict incapable lui aussi d'apporter de l'amour, conforte dans son addiction son narcissisme et traite souvent les autres comme des objets.

4. L'addiction sexuelle touche-t-elle toutes les catégories socio-professionnelles ?

Pour devenir accro, quelle que soit la drogue, il faut un contexte rappelle le docteur Catherine Solano. Pour l'addiction sexuelle axée sur les conquêtes multiples, il faut un environnement propice, et les milieux de pouvoir sont beaucoup plus favorables. En effet, dans ce milieu, il est beaucoup plus facile de séduire et de conquérir.

5. L'addiction sexuelle rend-elle agressif ?

Non, absolument pas. C'est plutôt le monde du pouvoir qui rend agressif. Les hommes de pouvoir ont peu l'habitude qu'on leur dise non. Ils font rarement des efforts pour séduire, car ils sont recherchés, voire courtisés, par les femmes.

(http://www.topsante.com/sexualite/troubles-sexualite/Sex-addiction-les-5-questions-que-l-on-se-pose/L-addiction-sexuelle-rend-elle-agressif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Plus 6600 séropositifs dénombrés en Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EPG limité avec un boîtier multimédia (TVIX-6600)
» DEBLOCAGE NOKIA 6600 SLIDE
» manuel d'utilisation Ford 5600-6600-ou 7600
» Help : Conseils pour choix récept. HD twin tuner PVR
» Je vends Dvico 6600A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: