PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le danger mortel de l'amiante est mal appréhendé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M'hand

avatar

Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Le danger mortel de l'amiante est mal appréhendé   Lun 22 Oct - 19:42

Comme toujours, les pays sous-développés restent toujours à la traîne des pays avancés. Il faut nécessairement que ces derniers aient durablement et suffisamment donné de preuves de leur préoccupation sur un certain sujet brûlant de santé publique avant que la grande masse des Etats du tiers-monde se décident, enfin, et dans leurs intérêts propres, de s'intéresser à leur tour à ce même sujet.

Il en est ainsi, tout particulièrement, des effets extrêmement nocifs de l’amiante que l’on continue gaillardement d’ignorer, par exemple en Algérie, pendant qu’en France, où les sonnettes d’alarme ont pourtant été tirées il y a plus de vingt-cinq ans, on s’échine à situer les responsabilités des manquements ou de l’inobservation des règlements interdisant, depuis des lustres, l’emploi de ce matériau cancérigène, cause de la mort de milliers de personnes.

Faute d’une approche responsable par les pouvoirs publics, les fameuses plaques ondulées couramment utilisées dans les toitures, les buses à usage de canalisation des eaux usées, les unes comme les autres fabriquées à base d’amiante, restent aujourd’hui encore des produits de fabrication et d’usage courants, qui font partie du décor de la vie quotidienne des Algériens. Nombre de baraques, voire de bâtiments d’habitation en sont couverts, sans inquiéter le moins du monde les autorités sanitaires du pays.

Voilà bien dix années que j’en avais personnellement fait la remarque au commandant d’une caserne, dont les bâtiments étaient tous couverts de ces plaques ondulées, en attirant son attention sur la nécessité impérative de les faire retirer au plus tôt. Mais, aujourd’hui encore, elles sont toujours en place, tant il est vrai que l’armée algérienne préfère engager 15 milliards de dollars dans des avions de dernière génération - qu’il faudra sans doute remiser d’ici quinze ou vingt ans -, que de remplacer ces matières cancérigènes destinées à faire des ravages irrémédiables parmi les hommes de troupe qu’elles abritent des intempéries.

Les effets de l'amiante restent certes un point de détail, dont on mesure peut-être mal l’impact au milieu d’une foultitude de cancers qui sèment la mort parmi des milliers, voire des dizaines de milliers d’Algériens, chaque année. Mais, si rien n’est fait, et très rapidement, pour mettre un terme déjà à la fabrication et à la commercialisation de ces plaques mortelles, il n’y a guère de doute que le nombre de malades résultant de leur simple présence parmi les populations tendra à s’accroître gravement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le danger mortel de l'amiante est mal appréhendé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danger mortel
» LES FILS DE LA PLEINE LUNE (Tome 02) DANGER MORTEL de Eileen Wilks
» Robin COOK (Etats-Unis)
» [INFO] danger d'electrocution
» Journalistes en danger.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: