PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Drogue: 100.000 morts par an en Russie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amar

avatar

Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Drogue: 100.000 morts par an en Russie   Mar 7 Juin - 20:28

AFP - 07/06/2011 |

Cent mille morts par an et jusqu'à six millions de toxicomanes: les drogues font toujours plus de ravages en Russie, et malgré les mises en garde d'experts, les autorités cherchent avant tout à renforcer la répression y compris contre les consommateurs.

Ces chiffres, bien supérieurs aux statistiques officielles de 30.000 morts et 650.000 drogués, ont été révélés aujourd'hui par le président de la Douma, Boris Gryzlov, dans un article titré "La guerre aux drogues est déclarée". Dressant un bilan effrayant de la toxicomanie en Russie, ce proche du premier ministre Vladimir Poutine, justifie la logique répressive d'une loi qui sera prochainement débattue au Parlement.

"Chaque toxicomane entraîne vingt autres personnes dans la toxicomanie, ce fait à lui seul justifie une mise à l'écart" de la société, écrit-il, dans les pages du journal Nezavissimaïa Gazeta. "La prison ou la désintoxication forcée, voilà le choix que l'État doit donner aux toxicomanes", ajoute cet ancien ministre de l'Intérieur. "Pourquoi attendre qu'un drogué commette un crime? Ne serait-il pas mieux de l'isoler tant qu'il n'a pas fait de mal? Il me semble que c'est plus humain pour lui comme pour ses proches", poursuit-il.

Parmi les autres mesures proposées figure celle d'un dépistage obligatoire à l'école, à l'université et à l'embauche, une idée évoquée en avril par le président Dmitri Medvedev. Côté soins, le responsable évoque surtout la "désintoxication forcée" et il n'aborde pas la question du procédé utilisé, alors que la Russie continue d'interdire les produits de substitutions à l'héroïne comme la méthadone.

"Le fondement reste la répression et l'humiliation"

"Les nouvelles propositions sont toujours plus dures que les précédentes. Le pire, c'est qu'elles ne sont pas basées sur les expériences des autres pays ou la recherche scientifique", relève dans le journal Kommersant le professeur de médecine Vladimir Mendelevitch. "Le fondement reste la répression et l'humiliation", poursuit cet expert travaillant notamment avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Par ailleurs, note-t-il, les centres de désintoxication recourent surtout à des méthodes controversées, s'appuyant notamment sur des neuroleptiques prévus pour soigner des états psychotiques aigus comme les schizophrénies.

Autre approche courante dans les cliniques: la thérapie par aversion qui consiste à forcer le patient à associer la prise d'une drogue à un évènement déplaisant (vomissements, douleurs etc.), un procédé très contesté. Mais les autorités russes n'ont nullement l'intention de changer d'approche, comme en témoigne leur réaction après la publication début juin d'un rapport rédigé par l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, l'ex-chef de la diplomatie européenne Javier Solana et une quinzaine d'autres anciens responsables des Nations Unies et d'ex-chefs de gouvernement qui constatent l'échec de la "guerre mondiale contre la drogue".

Les auteurs préconisent de ne plus "criminaliser, marginaliser et stigmatiser" les drogués et encouragent "les gouvernements à expérimenter des modèles de régulation des drogues par l'État pour miner le pouvoir du crime organisé".

Le patron du service fédéral russe de lutte contre la drogue, Victor Ivanov, n'a pas hésité à qualifier ce document de "campagne de relations publiques" commandée par les trafiquants de drogues. "Il est clair que cette campagne est directement ou indirectement liée aux revenus gigantesques des trafiquants (...) bien sûr qu'avec 800 milliards de dollars de revenus, on peut sacrifier 0,5% de cette somme pour une communication habile", a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Drogue: 100.000 morts par an en Russie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vallée des morts - Egypte
» [Les éditions Le cherche midi] Le livre des morts de Glenn Cooper
» Des morts chez les "gentils" ?
» ENID BLYTON SERAIT-ELLE UNE DROGUE DURE?
» Masters of Horror (1) - La Danse des Morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: