PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La contrebande d'armes et de cigarettes alimente la mafia et le terrorisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Augustin

avatar

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: La contrebande d'armes et de cigarettes alimente la mafia et le terrorisme   Mer 8 Juil - 23:07

L'article suivant extrait de Rue89 est assez documenté sur le sujet pour mériter d'être inséré ici, à l'attention des lecteurs de Thilelli.

********************************************************************
La contrebande de cigarettes liée aux mafias et au terrorisme
Par Carole Vann | Tribune des droits humains | 07/07/2009 | 16H56

Les contrebandes d'armes et de drogues font plus de bruit. Pourtant, les dizaines de milliards de dollars drainés par le trafic illicite de tabac alimentent tout autant les mafias et les réseaux terroristes. Selon l'Union internationale contre le tabac et les maladies pulmonaires, près de 700 milliards de cigarettes, soit 11,6% de la production mondiale, sont vendues chaque année sur le marché noir, privant les gouvernements de plus de 40 milliards de dollars de taxes et propulsant ce commerce juteux en tête des contrebandes de substances légales.

Les chiffres montrent que les pays en développement sont les premiers touchés. La contrebande occuperait 9,8% du commerce des cigarettes dans les contrées riches contre16,8% dans les pays pauvres.

Quelques 140 Etats se sont réunis durant 10 jours la semaine dernière à Genève, sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), pour élaborer les termes d'un protocole permettant de lutter contre ce fléau. Ces mesures viendraient renforcer la Convention cadre pour le contrôle du tabac de 2003, ratifiée par 164 pays (mais pas par la Suisse, ni les Etats-Unis). La Suisse est l'un des plus grands consommateurs d'Europe, avec la Hongrie, la Pologne et l'Irlande.

En marge de la réunion, un consortium de journalistes d'investigation a publié une série d'enquêtes fouillées, établissant des liens entre ce trafic et des réseaux terroristes - Talibans, Al-Qaeda, IRA véritable-, la Monténégro connexion, les cartels de drogues en Colombie, les mafias italienne ou russe, des gangs de motards en Amérique et même les touaregs du Sahara.

On y apprend que la Chine, leader en la matière (400 milliards de cigarettes « pirates » par année), fournirait les 80% de tabac illégal de l'Union européenne (UE) et les 99% des Etats-Unis. Selon des tests de laboratoires, ces contrefaçons contiendraient 80% de nicotine et 130% de monoxyde de carbone de plus que les marques légales.

Vente des cigarettes bannie des duty-free

L'Ukraine, elle, se révèlerait être l'une des plaques tournantes européennes. Phillip Morris, Japan Tobacco, Imperial Tobacco et British American Tobacco -quatre leaders mondiaux- produisent et importent dans le pays 30 milliards d'excédents de cigarettes chaque année -l'équivalent de 2 milliards de dollars. Celles-ci seraient écoulées clandestinement à travers toute l'Europe. Tandis que les usines du Paraguay produiraient 20 fois plus que ce que le pays consomme. Les 90% de sa production, soit l'équivalent de 1 milliard de dollars, se volatilisent dès la fabrication achevée.

« Les multinationales ont été très impliquées dans ces trafics », affirme Ian Willmore, responsable de Framework convention alliance. Cette plate-forme, qui réunit 350 ONG, œuvre pour que la contrebande de tabac soit punie comme un crime, au même titre que pour la drogue ou les armes. Les activistes demandent que les états s'entendent sur un système d'identification des cigarettes fabriquées légalement, ainsi que l'obligation de licences pour les usines.

Enfin, les ONG réclament une clause dans le protocole, qui oblige les gouvernements à se transmettre les informations permettant de traquer les fraudeurs. Ils exigent aussi que la vente des cigarettes soit bannie des duty-free et d'Internet, des voies royales pour le marché noir.

La Suisse : une des plaques tournantes

Ian Willmore poursuit :

« Aujourd'hui, les sociétés sont plus prudentes et soignent leur image en raison de procès retentissants qui ont eu lieu ces dernières années. »

En 2004, Phillip Morris et Japan Tobacco ont été contraints de verser 1,65 milliards de dollars à l'UE et dix états membres. A l'été 2008, deux compagnies canadiennes ont été reconnues coupables de participation à des trafics illégaux et ont dû payer 1,2 milliards de dollars.

Un procès est actuellement en cours devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone, en Suisse, où comparaissent neuf membres présumés de la mafia des cigarettes (dont quatre suisses). La Suisse aurait servi de plaque tournante pour le blanchiment d'argent, issu du trafic de cigarettes. La Camorra napolitaine et la Sacra Corona Unita sont aussi impliquées, ainsi que de hauts politiciens du Monténégro, alors que l'intégration de celui-ci à l'UE dépend notamment de son assainissement des problèmes de contrebande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La contrebande d'armes et de cigarettes alimente la mafia et le terrorisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» guerriers / élus, armes, équipements.
» Choix des armes #2: Règlement
» Les armes de Rambo
» Noms, armes et blasons
» quelles armes pur les maraudeurs?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: