PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aramis



Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes   Mer 15 Avr - 19:42

Une enquête administrative a été diligentée par la ministre française de l'Enseignement supérieur à l'effet de vérifier le sens de la rumeur qui cible l'Institut d'administration des entreprises de l'Université de Toulon. Plusieurs centaines d'étudiants chinois semblent y avoir acheté leur diplôme au prix de 2700 €.

On soupçonne des complicités internes au niveau de l'Institut, pour permettre déjà à un seul Chinois de vendre, en 2008, 300 diplômes.

Le parquet de Marseille a, de son côté, ouvert une autre enquête pour "corruption passive et active et escroquerie", sur la plainte d'un professeur, indique le journal Le Monde. Et la brigade financière a déjà perquisitionné les locaux de l'Institut, le 9 avril dernier.

Ce dernier compte quelques 650 Chinois parmi ses étudiants. Le plus curieux est que, selon le directeur de l'Institut, Laroussi Oueslati, certains de ces Asiatiques sont d'un niveau très faible en français qui explique mal leur présence à l'Institut. Et le taux de 100 % de réussite de ces Chinois a donc toutes les raisons de surprendre, quand les Français n'accusent que 90 % seulement.

En parallèle, il semble que des fraudes existeraient aussi dans les universités de Pau, de la Rochelle, de Poitiers et enfin dans une autre à Paris. Valérie Pécresse, la ministre, annonce que, si besoin est, elle demanderait une inspection dans ces universités qui pourrait s'étendre à toutes celles du pays. « Il n'est pas question qu'il puisse y avoir en France le moindre soupçon sur la valeur de nos diplômes », a-t-elle observé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Marc

avatar

Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes   Lun 24 Aoû - 19:05

La corruption, mal inguérissable du tiers-monde, n'épargne pas non plus les pays les plus avancés d'aujourd'hui.

Après la France, où un scandale de diplômes universitaires vendus à des cancres, notamment chinois, a donné lieu, il y a quelques mois, à l'ouverture d'une enquête toujours en cours, c'est au tour de l'Allemagne de révéler à présent une affaire comparable qui impliquerait des centaines de personnes.

Les médias font état d'au moins une centaine d'enseignants soupçonnés d'avoir touché des pots-de-vin par l'entremise d'un Institut de conseil scientifique qui servait de relais avec les étudiants les moins méritants qui sont capables de payer entre 4000 et 20000 euros le titre de doktor. Il est vrai qu'au-delà de sa valeur honorifique et prestigieuse, ce dernier ouvre pas mal de portes dans la vie professionnelle.

Plusieurs centaines de ces étudiants auraient réussi à décrocher ce diplôme, alors que leur candidature avait été rejetée pour insuffisance des notes obtenues aux examens. Les universités de Francfort, Leipzig, Rostock, Bayreuth, Hambourg, Hannovre, Cologne et Berlin sont aujourd'hui désignées du doigt pour répondre de possibles malversations dans ce sens.

Les professeurs, eux, touchaient entre 2000 et 5000 €, pour chaque diplôme qui était ainsi délivré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis



Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes   Ven 21 Mai - 19:46

Le ministère français de l'Enseignement supérieur vient de rendre une décision exemplaire, à l'issue de l'enquête menée, au sujet des faux diplômes décernés à des étudiants chinois, par l'Université de Paris-Sorbonne qui a instruit la procédure disciplinaire :

1°) L'ex président de l'université de Toulon, Laroussi Oueslati, a été révoqué de la fonction publique avec interdiction définitive d'exercer une quelconque fonction dans un établissement public ou privé.

2°) De leur côté, Pierre Sanz de Alba et Yves Lucas, anciens vice-présidents de la même université, sont interdits de toute fonction d'enseignement supérieur et de recherche pour des durées respectivement de 3 et 1 an.

3°) Ces décisions sont indépendantes des conclusions de la procédure judiciaire engagée et toujours en cours d'instruction par le parquet de Marseille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nassima

avatar

Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes   Jeu 30 Sep - 13:41

Laroussi Oueslati, ex président de l'université de Toulon, révoqué par suite de son implication dans la délivrance de faux diplômes à des étudiants chinois, est désormais mis en examen pour corruption passive et écroué, indique une dépêche AFP se référant à la déclaration du procureur-adjoint de la République, Michel Raffin.

L'inculpé avait été placé à vue dès lundi dernier sur commission rogatoire du juge d'instruction de Marseille chargé de cette affaire.

Il avait fait l'objet d'une suspension de ses fonctions le 19 octobre 2009 pour entrave à une enquête sur le trafic de faux diplômes.

En parallèle, deux étudiants chinois de l'Institut des administrations et des entreprises (IAP) ont déjà été écroués pour tentative de corruption, suite à la dénonciation de soupçons de corruption par un enseignant de cet institut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nassima

avatar

Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes   Jeu 11 Nov - 21:14

Huimin Ren, ancienne chargée de mission auprès de l'ex-président de l'université Sud Toulon Var Laroussi Oueslati, a été mise en examen par Jack Landou, juge d'instruction marseillais, pour "recel de fonds publics, détournement de fonds publics, usage de faux et corruption active", a indiqué son avocat, Me Thierry Fradet.

À la prévenue qui est actuellement directrice de cabinet du maire de La Garde, il est reproché "d'avoir eu un contrat Ater (d'attachée temporaire d'enseignement et de recherche) auquel elle n'avait pas droit et qu'elle aurait eu pour services rendus, mais elle dit qu'elle avait droit à ce contrat, qu'elle n'a rendu aucun service et qu'en tout état de cause, elle n'a participé à aucun trafic de diplômes", a encore déclaré Me Fradet, selon une dépêche AFP reprise par Le Figaro.

Après avoir été entendue par le juge d'instruction, Huimen Ren a été remise en liberté et placée sous contrôle judiciaire, a précisé son avocat.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enquête en France sur de possibles trafics de diplômes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquête de satisfaction ?
» [Bello, Antoine] Enquête sur la dispariton d'Emilie Brunet
» [2007] Paris: Enquêtes Criminelles
» les enquêtes de Soeur Fidelma de Peter Tremayne
» Steven Saylor - les enquêtes de Gordien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Société-
Sauter vers: